Bah Alors ?

Magazines en ligne

Axé actu locale, culture et conso, il est  imprimé tous les mois. Dans ses pages, nous allons
à la rencontre de personnalités qui font vivre la communauté d’agglomération dans des interviews

fleuves qui vous étonneront à chaque fois. Aussi, des chroniques musicales, des critiques cinéma,
ou encore des tests consommateurs vous attendent dans ce mensuel pour la modique somme de 0€.

Bah Alors ? n°40 - janvier 2021
Best-of
janvier 2021
Gratuit

Le mot d'Ibrahim Berbar


Quelle année nous avons vécu. La planète n’aura jamais autant vécu de dinguerie que durant l’année 2020. Alors ok, il y a eu les périodes de guerre. Ce ne sont pas les plus belles années effectivement. Mais cette année 2020, on est sur de l’absurde, de l’ubuesque.

 

On vous la refait en mode non exhaustif : le brexit, des lycéens en jupe, un confinement mondial qui a fini avec un orque qui se baladait dans un port à Montréal, les élections américaines et un Trump qui encore aujourd’hui ne veut toujours pas avouer sa défaite, la mort de Kobe Bryant en hélicoptère, la mort cruelle de George Floyd, les explosions à Beyrouth, l’Australie sous les flammes, les boites de nuit fermées depuis le mois de mars, les couvre-feu, les pénuries de masques, puis la bataille de certains qui ne veulent pas le porter, une course au vaccin, la découverte du pangolin, l’Euro 2020 qui se déroulera en 2021 comme les jeux olympiques. Et autour de tout cela on peut ajouter la pollution, le réchauffement climatique, le chômage.

 

Pour peu que vous ayez vécu des drames personnels, alors l’année 2020 a été vraiment pourrie.

 

Alors on a tous attendu 2021 avec impatience. Nos vies ne changeront pas entre décembre 2020 et janvier 2021, mais moralement ça fait plaisir de se dire qu’on a surmonté cette terrible année. Maintenant, on souhaite la fin de la pandémie, le retour à la normale. C’est fou comme il suffit de nous priver d’une action habituelle comme embrasser sa famille, prendre un café en terrasse ou encore aller au cinéma pour se rendre compte de la chance que l’on a.

 

Thierry Saunier m’a dit « même quand le ciné n’est pas au cœur de la vie de chacun, la fermeture est un signe d’une vie anormale ». Alors en ces premiers jours de 2021, toute l’équipe du magazine vous souhaite une vie totalement normale. Ni plus, ni moins. Et ce sera déjà bien assez. Au retour à cette vie d’avant 2020, on vous souhaite de profiter de tous les plaisirs simples, des restaurants, de vos familles, des théâtres, des balades, des concerts, des musées.

 

Bonne année normale.

 

Bah alors ?
Les dernières éditions